RMC STORY

DEUX ARTISTES POUR UN MODÈLE : TAT-ASTROPHE

Publicité Numéro 23 : Portraits de criminels

Si pendant les moments de repos les tensions montent entre les tatoueurs, ils doivent mettre leurs différends de côté pendant la compétition, car une fois encore le jury a décidé de les faire travailler par équipes de deux. Trouver leur plage personnelle ne leur ferait sans doute pas de mal !

Suivez-nous sur Twitter

suivre @numero23tv